Archive pour la catégorie 'Relationnel'

Je ne sais toujours pas.

Non, je ne sais toujours pas ce que je ressens au fond de moi..

Et c’est extremement difficile, de le regarder en face, de lui dire que je l’aime, parce que je ne peux pas lui dire le contraire, je ne peux pas lui dire que je ne l’aime pas… Mais je ne sais pas si je lui mens ou bien si je lui dis réellement ce que je ressens en faisant ça.

C’est une des personnes les plus extraordinaires que j’ai rencontré depuis longtemps. Ou bien simplement depuis Kévin. Oui j’y pense encore, et je sais que je ne devrai pas, mais je ne peux m’empécher de me demander ce qu’il se passe chez lui. Je ne peux m’empecher de me demander si il est heureux, si tout va bien pour lui. J’aimerai me dire que c’est juste une mauvais passe, mais là, elle commence à durer cette mauvaise passe.

Je me suis jurée en quittant Kévin, en l’oubliant, en brûlant les lettres et en les lui envoyant, que jamais plus je ne sortirai avec lui. L’envoie de ces lettres, ce fut le point de départ de  ma vie sans lui. Et je dois arrêter à tout prix de penser à lui. Je dois arrêter de penser à ce qu’il devient, je dois arrêter de me demander sans cesse s’il pense ou non à moi… Mais tout ça est bien difficile, je ne sais pas si un jour, je ne ressentirai plus rien pour lui, je ne sais pas si un jour je pourrai le regarder en face et sourire, en me disant qu’on est heureux chacun de notre coté, en me disant qu’on a réussi à s’en sortir, indépendament l’un de l’autre.

Et puis, il n’est plus seul, et moi non plus. Si dans le pire des cas, cette mauvaise passe ne cessait pas, si je décidais de revenir vers lui, je ne sais pas s’il m’accueillerai à bras ouverts. Il m’a bien dit qu’il le ferait, qu’à chaque fois que je reviendrai, il serait là. Mais il n’était pas là cet été. Presque 1an qu’il m’a rejetté, Plus de 4 mois avec Jb, et je n’arrive toujours pas à tourner la page… Ca va durer encore longtemps, comme ça..?

Je sais pas.

Et je ne sais pas quand est ce que je serai réellement prête à faire un pas en avant, un pas seule. Et repousser à plus tard toutes ces choses, ça ne peut être que mauvais pour moi. Mais tampis, ça le sera.  Et c’est mon choix, je ne veux pas lui faire de mal, Jb compte trop pour moi, il compte trop à mes yeux pour que je me permette de gratuitement le faire souffrir. Il ne méritait pas ça. Je ne le mérite pas..

Publié dans:Journal, Relationnel |on 23 mars, 2013 |Pas de commentaires »

« Je vais péter un plomb, il fallait que je t’en parle, je suis désolée »

Camille.

Si seulement j’avais su…

Oui, moi aussi ça va me faire péter un cable. Je ne sais même plus dire si je l’aime ou non. Il est TROP affectueux avec moi, et ça me fait peur, il me prend dans ses bras, tout le temps, il m’enlace, et si je n’ai pas le grand sourire attaché au visage H24 il me demande qu’est-ce qui ne va pas et ne me lache pas. Quoi ? Je n’ai pas le droit à avoir mes moments de fatigue ? Je ne peux pas avoir besoin de dormir le matin ? Il est forcé de me reveiller ?! Je ne sais plus quoi faire..

« Prendre du recul » c’est ce que je me suis toujours dite. En décembre et janvier pendant les vacances, il me manquait tellement… J’ai refusé d’aller au cinéma juste pour l’avoir près de moi, toute la soirée, parce que je voulais profiter tant qu’on était ensembles, avant qu’il ne rentre chez lui.. Et aujourd’hui, je ne sais plus ce que c’est que ce sentiment là. Je ne connais plus ça. Je ne sais pas vraiment quoi penser, quoi faire, je ne sais plus du tout. Je suis perdue.

J’aimerai tant retrouver ce « manque de lui » comme je l’avais avant, comme je l’avais ces vacances… Mais maintenant, même ses gestes le splus anodins parviennent à m’agacer. Il m’énerve, et je ne veux pas passer cette colère sur lui, je ne veux pas le blesser parce qu’il est sincère et gentil avec moi.. Et parce qu’il m’aime et qu’il ne mérite pas ça, personne ne mérite ça.

Parfois j’ai le sentiment d’être étouffée. Je me sens prise au piège.

En regardant un autre garçon dans le métro aujourd’hui, je me suis dite que c’était mon type. Blond/Chatain chair, cheveux courts, yeux perçants, sourire attirant, et grand. Et je me suis demandée si un jour je recommencerai à draguer, à sortir et chopper des mecs. C’est dur d’en arriver là. Je n’aime pas cette idée d’avenir tout tracé, je ne veux pas rater ma vie, mais je ne veux pas la prévoir. Je ne sais pas quoi faire.

Je suis bien avec lui, on rigolait bien, avant. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé. J’ai à la fois peur de le perdre, et peur de lui faire du mal. Je devrai lui en parler, je le sais, ça. Mais est ce que je suis prête à lui en parler…?

J’ai besoin d’un signe, j’ai besoin qu’on m’indique la voie à prendre.

Publié dans:Journal, Relationnel |on 18 février, 2013 |Pas de commentaires »

« Spotted »

Spotted Cf mon université.

C’est LE site hype en ce moment, c’est des déclarations anonymes. Et c’est Jb qui m’a montré ça.

Le hic me diriez-vous? Oui, je pense avoir trouvé une déclaration sur moi. En fait, la déclaration parle d’une fille, la décrit largement, mais soit cette personne ne reconnait pas les blondes des brunes des chatains, et bien soit il n’y a que 2 filles possibles, dans toute ma fac. Donc moi, ou une autre fille en première année (oui, je suis passée en seconde année moi).

Je ne sais pas si je le montre à Jb, je ne sais pas ce qu’il va penser, je ne suis même pas sure que ce soit moi dont il soit question dans cette déclaration en même temps. Alors bon, pas à s’inquiéter.

 

Mais. Dans l’hypothèse où ce serait moi… De qui elle vient cette déclaration? :/ Il y en a bien un qui avait l’air d’être interessé par moi, mais… Enfin, je ne sais pas, je n’aime pas faire du mak aux gens. J’en ai fait assez à Kévin, mais lui c’était rien en comparaison avec ce que j’ai subit cet été avec lui…

Alors qui que ce soit, j’espère qu’il sait que je suis en couple, j’espère qu’il se doute que je suis plus qu’amoureuse, que je suis folle de Jb, et que je ne le quitterai pour rien au monde, à l’heure actuelle…

Publié dans:Journal, Relationnel |on 9 février, 2013 |Pas de commentaires »

« On est pas comme les autres »

Je le sais, mais ça me fait peur.

Je le sais oui. Je le vois, mes anciennes relations, elles n’avaient RIEN à voir avec celle là. Mais, pourquoi ça lui ferai du mal que je nous compare aux autres? Je le fais inconsciament.. Je comprend que ça lui fasse du mal quand je nous compare à des couples qui ont échoués. Mais je nous compare aussi à Cassie et Capie (Greek). Ce sont des couples forts, qui durent, où qui se retrouvent forcés de s’arréter, face aux barrières de la vie.

Publié dans:Journal, Relationnel |on 9 février, 2013 |Pas de commentaires »

The Voice, vous connaissez?

« condamnée à regarder The Voice » au lieu d’aller au Festival ICAM. Le PLUS grand festival étudiant de France. 25 euros la place, remplacée par une soirée malade chez mes voisins, à baby-sitter les 2 monstres, qui ne m’avancera a rien, puisque les parents me paient 25euros la soirée.

Bref, j’ai quitté la SIMONU après mon discours, je suis restée pour les discours et pour noter les idées principales des autres, et après, malgrès ma nuit précédente de presque 10 heures, j’avais la nausée, j’avais mal au coeur, j’avais mal à la tête et à l’oreille, j’étais mal, j’étais vraiment mal. Donc je suis rentrée pour dormir, et je suis allée chez le médecin le soir, et je suis malade pour ce soir, pour LA soirée ICAM, LA soirée de l’année.

J’ai froid en polaire, avec plusieurs épaisseurs en dessous, et je ne sais plus quoi faire.

Jb est à l’ICAM ce soir, et pas moi… C’est clair, j’suis dégoutée. Mais j’y peux rien. J’aurai pu lui dire tel « sa copine », d’y aller avec moi et de pas rentrer tard. C’est ce que m’a conseillé mon père aujourd’hui. Mais je me sens tellement mal de lui gacher sa soirée. Et si ses amis me jugeaient là dessus? Je me sens mal. J’aime pas quand il sort, j’aime pas quand il sort et que je reste chez moi. J’aime pas ça du tout. Je déteste ça. Ca m’énerve.

Mais je l’aime. Alors je vais tout faire pour que cette situation ne se reproduise plus.

Publié dans:Journal, Relationnel |on 9 février, 2013 |Pas de commentaires »

I knew you were trouble..

Taylor Swift.

I think, I think when it’s all over it just comes back in flashes you know..? It’s like a kaleidoskope of memories, it just all comes back. But he, never does. I think part of me knew the second I saw him that this would happen. It’s not really anything he said, or anything he did, it was, the feeling that came along with it, and.. Crazy thing is, I don’t know if I’m never gonna feel that way again, but I don’t know if I should… I knew this world moved too fast, and, burned to bright, but I thought.. How can the devil be pulling you toward someone who looks.. So much like an angel when he smiles at you..? Maybe he knew that, when he saw me. I guess I just lost my balance. I think that, the worst part of it all wasn’t loosing him… It was loosing me.

à Kévin. Tu n’es pas revenu, c’était trop tard pour toi, pour moi, pour nous, je ne suis pas à blâmer.

Publié dans:Journal, Relationnel |on 3 février, 2013 |Pas de commentaires »

« Il y a 3mois, je pensais pas que c’était possible, de rester toute une vie avec la même personne »

Tu réalises, enfin. J’ai peur de lui faire du mal.

C’est la dernière chose que je souhaite, lui faire du mal. Alors, je ne sais pas pourquoi je me comporte si mal avec lui, je ne comprend pas pourquoi j’agis comme ça. J’ai l’impression d’en avoir marre parfois, et de le traiter comme s’il ne m’importait pas. Il compte plus que tout pour moi, je l’aime, je ne sais pas comment le lui montrer, le lui faire ocmprendre.

C’est la première fois que je reste aussi longtemps avec quelqu’un, et ça ne fait que 2mois et demi. Je me sens pathétique quand je dis ça. C’est sérieux, ça fait 2mois et demi.

Je ne veux pas le blesser.

Publié dans:Journal, Relationnel |on 3 février, 2013 |Pas de commentaires »

« Je réalise à quel point j’ai été con de te dire que l’année dernière je ne serai pas sorti avec toi »

Ca y est Jb, on y est, sur la même longueur d’onde. Je pense qu’on y est, je l’espère.

 

C’est extrêmement difficile de lui dire tout ça, de lui parler de moi, de lui parler de mon année dernière difficile, de lui parler de ma famille.

Ce n’était pas des amies que j’avais l’année dernière. C’était à peine des connaissances. Quand ma mère est partie en dépression, je n’ai pas supporté la situation, et je me suis renfermée sur moi-même, j’ai absorbé ses émotions telle une éponge. Je pense qu’à ce moment là, j’ai moins parlé. Je n’allais pas, et personne ne l’a vu. Alors j’ai arrété de parler. Quand on a personne à qui se confier, la vie devient vraiment difficile. Surtout quand on aurait besoin de parler. Et quand enfin j’ai réussi à parler à l’une d’entre elles, ça s’est retourné contre moi, un groupe sans secret, un groupe où tout le monde dit tout. C’est à celui qui aura le meilleur ragot à raconter. Et j’ai été encore plus mal, mais ça m’a fait réaliser, et comprendre. Et là j’ai commencé à aller vers Camille, Ferdi et Adri. Eux, c’est la valeur sure, c’est les « Amis » avec un grand A.

Il m’a comprise. Il regrette de m’avoir dit que j’étais « perdu » l’an dernier. Je sais que j’en avais l’air, parce que peut-être je l’étais, mais, au fond, j’étais celle que je suis aujourd’hui, seulement j’étais celle là derrière ma carapace. Aujurd’hui je le suis au grand jour, et c’est mieux, je suis mieux, et il me comprend, il m’aime, et je l’aime.

Publié dans:Journal, Relationnel |on 31 janvier, 2013 |Pas de commentaires »

« Si je t’avais rencontré l’année dernière, je pense que je ne serai pas sorti avec toi. »

Ca me fait du mal qu’il puisse penser ça…

Est ce qu’on est pas TROP différent pour être ensembles..?

Je n’irai pas jusqu’à dire que l’on a rien en commun, mais le plus difficile pour moi, ce sont ses amis. Jb a beaucoup plus d’ »amis » que moi. La plus part sont des filles, les autres sontdes plus « hypes » de l’amphi si je peux dire. Et je ne suis pas de ceux là.

J’ai eu beaucoup d’amis l’an dernier, mais elles ne l’étaient qu’en apparence. Les secrets n’en étaient pas bien longtemps… Au final, cette année est merveilleurse, socialement parlant. J’ai un copain, comme l’an dernier, mais je l’aime. J’ai des amis, comme l’an dernier, mais eux ils se soucient de moi, de ce qu’il m’arrive. J’ai des parents, et ils ne sont pas en dépression, et leur bonne humeur déteint sur moi. Ce sont les seuls points materiels qui ont changés. J’ai l’impression d’être différente de l’an dernier, et je le suis. Je suis heureuse, je suis forte et je le montre, je suis mieux, mais je suis la même.

Je ne changerai pas, et je n’ai pas changé. C’est ce que Jb ne voit pas. Il ne voit pas que je n’ai pas changé, je ne sais pas s’il comprend à quel point j’étais mal l’année dernière, à quel point j’étais déprimée et je voyais tout en noir. L’important c’est qu’aujourd’hui je vais mieux, je suis mieux, je me sens mieux, et il est pour beaucoup là dedans.

Si l’an dernier je l’avais rencontré, je serai peut-être sortie avec lui. Je serai sortie avec lui si il avait pris la peine de me connaitre. Je serai sortie avec lui si il avait pris la peine de voir qui j’étais, parce que ce qu’il aime, c’est moi, et ce n’est pas mon apparence, c’est la vrai moi, celle qu’au fond, j’ai toujours été.

Publié dans:Journal, Relationnel |on 28 janvier, 2013 |Pas de commentaires »

« Parfois, je pense que je l’aime encore, et d’autres fois, je pense que je l’ai oublié, tout ce que je sais c’est que j’essaie de tourner la page et d’avancer »

Levon – Hart of Dixie.

Je ne sais pas vraiment ce que je ressens pour lui, c’est vrai. Kévin, j’y pense. Je lui ai ré-écris. Et tout ça pour le faire souffrir, et je m’en veux comme jamais je ne m’en suis voulu je pense, parce que le fait de lui écrire lui a fait encore plus de peine que ce que je pensais.

Je voulais qu’il sache que je ne l’oublis pas, que ce qu’on a vécu était vrai et fort, et au lieu de ça, je l’ai fait souffrir encore plus. Je ne voulais pas, je voulais qu’il sache que je ne l’oublierai jamais, il fait parti de ma vie, et jamais plus il n’en sortira.

Je pense pouvoir dire la meme chose de Jb. Plus jamais il ne sortira de ma vie, même si un jour il ne fera peut-être plus que partie des souvenirs de ma vie, il en fera à jamais partie. Pour le moment, j’ai juste envie qu’il fasse partie de mon présent. Juste de mon présent. Car le présent est la seule valeur sure que je puisse avancer.

Je t’aime Jb.

Publié dans:Journal, Relationnel |on 27 janvier, 2013 |Pas de commentaires »
12

408joursavecmaflammejumelle |
journalduneame |
ts94 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | oiseaux2
| Deltaforce
| Les Sottises de Cytise